Le silence responsable et la parole utile

18 avril 2012

portrait et parcours de Colette Tshomba

Portrait

Colette Tshomba, la volonté de servir

Colette TSHOMBA est née sous le signe du poisson. Après des études primaires classiques, et des humanités en section littéraire, elle décroche son diplôme d'état (Baccalauréat), option Latin Philo. Elle opte pour le journalisme et c'est à l'institut Facultaire des Sciences et Techniques de la communication (Ifasic), anciennement ISTI, qu'elle obtient haut la main, avec la mention distinction, sa licence en journalisme, option politique intérieure. Ce qui lui vaut le privilège d'être retenue comme assistante au sein de l'institution.

Journaliste de profession     Cocotshomba

Avant même la fin ses études universitaires, Colette Tshomba est retenue avec quatre collègues, à l'issue d'une sélection draconienne comme téléspeakerine à l'Office Zaïrois de Radio et Télévision (OZRT), aujourd'hui Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC). Très vite elle gagne ses galons de journaliste, en intégrant la direction des informations TV, ou elle s'occupe des reportages. Sa rigueur dans le travail, son professionnalisme paient, et elle se voit proposer la présentation de la grande édition du journal télévisé sur la chaîne nationale, le graal, dans le métier. Elle partage également son expérience au sein de cabinet politique en tant que conseillère en charge de la communication.

Patronne de presse

Mais très vite pour cette femme active, le cocoon dans lequel elle se trouve, lui pèse, il lui faut relever un autre défi. L'occasion lui est offerte avec la tenue du Dialogue inter Congolais de Sun City, en République sud Africaine. Elle décide de couvrir l'évènement, mais pour son propre compte. Elle crée alors son propre, journal, c'est le quotidien UHURU. Celui-ci s'affirme très vite et trouve sa place dans un univers où pourtant les titres foisonnent. Au quotidien Uhuru , vient s'ajouter un autre titre , c'est AWA, le premier magazine féminin congolais , qui fait sien la problématique du Gender et le combat de la parité en RDC. C'est donc une Colette Tshomba patronne de presse , et présidente de l'Association des Femmes des Medias du Congo (AFEMCO) qui est coptée pour le compte de la société civile , pour intégrer le parlement mis en place en Rd Congo pendant la période de transition et regroupant toutes les factions politiques.

Parcours politique

Y acquiert-elle le virus de la politique ? Toujours est-il qu'elle se présente comme candidate députée dans la circonscription de la Funa, lors des premières élections générales libres qui sont organisées en 2006. Elle est largement élue et peut ainsi siéger à l'Assemblée Nationale en tant que députée élue de Kinshasa. Dans la foulée, elle est nommée au gouvernement dirigée par le premier ministre Gizenga , en qualité de vice ministre chargée des Congolais de l'Etranger. Elle y restera pendant 3 ans, voyageant, multipliant les rencontres, les séminaires et autres conférences, dans le but de pousser les congolais de l'étranger à venir participer à la reconstruction nationale. Expérience ministériel qu'elle relatera dans un ouvrage, " reconstruire la RD Congo, avec les Congolais de l'Etranger ; axes stratégiques et principaux défis " Elle quitte le gouvernement en mars 2010, mais reste active sur le terrain politique, et aussi celui associatif, au sein de l'ONG, " Solidarité et paix pour tous " (Solpat). Elle s'occupe ainsi d'un projet de micro crédit pour 300 femmes qui sont initiées et encadrés dans la création d'un petit commerce. De nouveau candidate aux législatives, dans la IIème circonscription de Kinshasa, celle de la Funa, elle retrouve son siège et est l'unique femme élue sur plus de 350 candidatures féminines, sur les 1200 candidats qui ont postulés dans cette circonscription. Surnommée la " reine de la Funa " par ces électeurs, pour son attachement et son amour envers sa circonscription, Colette promet encore plus d'engament envers ses électeurs pour cette nouvelle législature.

Posté par sevy evans à 02:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,